16/12/2018

Xherdan Shaqiri, «XS», est bien redevenu XXL

Gary NevXS_Shaqiri.jpgille a dû en ravaler sa salive. Lui, ancien défenseur de Manchester United et ex-international anglais, a beau s’être mué en un consultant reconnu au Royaume-Uni, ses tirades estivales sont devenues des brimades hivernales. Rappelez-vous: lorsque Liverpool recruta Xherdan Shaqiri au mois de juillet, le désormais homme de médias avait sorti la mitraillette. «Pour être honnête, je ne suis pas du tout un fan de ce joueur, avait-il alors dit. Son comportement n’est pas le bon et il vient de le prouver en se distançant de ses coéquipiers de Stoke City dans la bataille contre la relégation. Il n’est pas professionnel et son attitude des dernières semaines vient de le prouver. Franchement, je ne peux pas voir des joueurs comme lui, capables de marquer le but du tournoi comme il l’a fait à l’Euro 2016, mais d’être concrètement inexistants le reste du temps

Cinq mois plus tard, et encore plus parce qu’il a aperçu dimanche «XS» marcher sur son club de cœur, Neville doit revoir son jugement. Car oui, depuis son arrivée à Anfield Road, le Bâlois est littéralement transfiguré, peut-être meilleur que jamais. Nous en parlions déjà au début de l'automne, mais les choses ont encore évolué depuis. Son doublé face à Manchester United, alors qu’il n’était entré en jeu qu’à vingt minutes du coup de sifflet final au moment où les «Reds» se voyaient tenus en échec, confirme que c’est un Shaqiri nouveau - ou revigoré - qui a pris ses quartiers sur les bords de la Mersey. Ce qu’il y réalise est phénoménal. On est loin des errances connues avec l’Inter Milan ou de l’inconstance crasse des trois dernières années, à Stoke ou avec l’équipe de Suisse.

Le costaud Xherdan performe, il a le sourire et il est bien dans ses bottes. Nul doute que l’environnement qu’il a trouvé dans une ville folle de foot n’est pas innocent dans sa réussite actuelle. Plus encore que d’avoir renoué avec Mohamed Salah, son ancien partenaire au Parc Saint-Jacques, l’Helvète a découvert en Jürgen Klopp une sorte de deuxième père, un entraîneur qui le comprend mieux que personne. Son envie de bien faire n’est plus à démontrer. Il prend qui plus est les choses avec humilité, qu’il doive entamer la rencontre ou jaillir du banc. «Xherdan est un garçon très doué, qui peut avoir une grande influence sur un match, se félicitait dimanche soir le technicien allemand. Il est capable de renverser le jeu, d’accélérer, etc. C’est ce qu’il a parfaitement réalisé dès son entrée contre Manchester

Grâce à cela, Liverpool garde la tête du championnat et réalise le meilleur début de saison de son histoire. Et au milieu de tout cela, Shaqiri, qui peut logiquement être félicité pour son arrivée fracassante à Anfield Road, savoure cette entame quasi parfaite, tout en restant sur ses gardes. «C’est bien sûr incroyable ce que nous vivons, mais maintenant il faut pouvoir continuer, dit-il. Le but est de pouvoir répéter semaine après semaine ce genre de performances

Elu homme du match contre «ManU», le lutin a faim et il promet de ne rien lâcher. «Que je commence le match ou que je sois remplaçant, j’essaie toujours d’avoir un impact dès le moment où j’entre sur la pelouse, lâche-t-il encore. Alors actuellement, je ne peux qu’être ravi.» Et tout un club mythique l’est autant que lui...

 

Arnaud Cerutti, le 16 décembre 2018

 

21:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! |